• Ressources

      

    Pakistan, Inde, Bengale.

     

    1. Achaya KT. 1991, Alcoholic fermentation and its products in ancient India. Indian Journal of History Science 26(2).
    2. Arora R. K. 1977, Job's-tears (Coix lacryma-jobi) a minor Food and and Fooder Crop of Northeastern India, Economic Botany 31, 358:366.
    3. L'ethnie Garo, à la frontière birmane (Myanmar), brasse de la bière avec les graines de Coix lacrima-jobi.
    4. Arthur John 1974, The Hill of flutes: Life, love, and poetry in tribal India, a portrait of the Santals. London.
    5. La bière de riz est omniprésente dans la vie sociale et les mythes de cette tribu de l'état du Bihar (N-E de l'Inde).
    6. Asboe Walter 1933, Social Functions in Lahul, Kangra District, Panjab, The Journal of the Royal Anthropological Institute of Great Britain and Ireland 63, 189:205.
    7. Batra Lekh, Millner Patricia 1974, Some Asian fermented foods and beverages, and associated fungi. Mycologia Vol. 66, No. 6, 942-950.
    8. Botto Carmen 1995, L'alimentation dans le bouddhisme ancien. In Asie III, Savourer, Goûter, Flora Blanchon (ed.), Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 53:61.
    9. Ch'en Kenneth K. S. 1947, A Study of The Svagata Story in The Divyavadana in Its Sanskrit, Pali, Tibetan, and Chinese Versions, Harvard Journal of Asiatic Studies 9,  207-314.  
    10. Crowley Mike 1996, When Gods Drank Urine, A Tibetan myth may help solve the riddle of soma, sacred drug of ancient India, Fortean Studies 3.
    11. Les hypothèses sont hardies, basées sur les travaux de Wasson (1968) et Ardussi (1977). Mais la méthode n'est pas probante : accolement de textes et de traditions souvent séparées par des millénaires d'histoire.
    12. Dipak Bhattacharya 1997, The Paippalada-Samhita of the Atharva-veda, vol. 1 (Calcutta: The Asiatic Society).
    13. Falk Harry 1989, "Soma I and II".  Bulletin of the School of Oriental and African Studies Vol. 52 No. 1, 77-90.
    14. La nature du Soma, breuvage sacré du Rig-Veda.
    15. Hajicek-Dobberstein S. 1995, Soma siddhas and alchemical enlightenment: psychedelic mushrooms in Buddhist tradition, Journal of Ethnopharmacology 48, 99-118.
    16. Horner I. B. 1940, Book of the Discipline 2.382-386.
    17. Houben J.E.M. 2003, The Soma/Haoma-cult in early Vedism and Zoroastrism, Electronic Journal of Vedic Studies vol. 9.
    18. Huber Ed. 1906, Etudes de littérature bouddhique, BEFEO 6.
    19. Ingalls Daniels 1971, Remarks on Mr. Wasson's Soma. JAOS 91-2.
    20. Kautilya's Arthashastra, traduit en anglais par R. Shamasastry (1915).
    21. Khanna Vikramaditya S. 2005, The Economic History of the Corporate Form in Ancient India.
    22. Kolhatkar, Madhavi Bhaskar 1985, Sura as medicine in the Sautramani, Bulletin of the Deccan College Postgraduate and Research Institute44, 75–78.
    23. Kolhatkar, Madhavi Bhaskar 1987, The method of preparing Sura according to the Vedic texts, Bulletin of the Deccan College Postgraduate and Research Institute 46, 41–45.
    24. Kolhatkar Madhavi Bhaskar 1999, Sura: The Liquor and the Vedic Sacrifice, Reconstructing Indian History and Culture, no 18. New Delhi.
    25. Etude du rôle et de la préparation de la bière Sura dans le Sautramani, rituel védique très complexe, d'après les textes brahmaniques anciens (sutras). En se basant sur une préparation de la bière plus simple, l'auteur estime l'une des deux formes (Caraka) du rituel plus archaïque. L'étude détaille la confection de la bière, ses multiples ingrédients et ses opérations complexes, certaines ayant une signification et un usage purement religieux.
    26. Korom Frank 1999, 'To be happy': Ritual, play, leisure in the Bengali Dharmaraj puja, International Journal of Hindu Studies 3(2), 113:164.
    27. Mahdihassan S. 1981, Parisrut the earliest distilled Liquor of Vedic Times or of about 1500 BC. Indian Journal of History of Science 16(2), 223-229.
    28. La nature du Parisrut (ingrédient, moût fermenté) et la maîtrise de la distillation à une époque si ancienne font l'objet de débats entre historiens.
    29. Mahdihassan S. 1984, SOMA as Energizer-cum-Euphoriant, versus SURA, an intoxicant. Ancient Science of Life vol. III-3, 161-168.
    30. Malamoud Charles 1991, Le soma et sa contrepartie. Remarques sur les stupéfiants dans les rites de l'Inde ancienne. In Le Ferment Divin, D. Fournier et S. D'Onofrio (éd.), pp 19-34.
    31. Martel Gabrielle 1965, La culture du riz chez les Santals du Bengale, Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient 52(2), 313:358.
    32. Riziculture traditionnelle et bière de riz dans tous les compartiments de la vie sociale.
    33. Needham Rodney 1958, A Structural Analysis of Purum Society, American Anthropologist 60 (1), 75:101.
    34. Les Purum vivent à la frontière indo-birmane. La bière de riz joue un rôle central dans leur vie sociale, comme pour les Santals et autres peuples de cette région.
    35. Oort Marianne S. 2002, Sura in the Paippalada Samhita of the Atharvaveda. Journal of the American Oriental Society 122(2), 355-360.
    36. Piovano Irma 1995, Les aliments et les boissons dans le Ramayana. In Asie III, Savourer, Goûter, Flora Blanchon (ed.), Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 41:51.
    37. Prakash Om 1961, Food and Drinks in Ancient India (from earliest times to c.1200 A.D.), Munshi Ram Manohar Lal,Delhi.
    38. Raman Regmi Delhi 1940, The control of liquor in ancient India, New Review n° 5, Calcutta
    39. Ravi Varma 1950, Alcoholism in Ayurveda, Quarterly Journal of Studies on Alcohol 11 : 484-491.
    40. Ray J. C. 1906, On the Hindu Methods of Manufacturing Spirits from Rice, and its Scientific Explanation. Journal & Proceedings of the Asiatic Society of Bengal vol. II-4, 129-142.
    41. La distillation suppose de brasser d'abord une bière de riz. Les Britanniques décrivent à la fin du 19ème siècle les méthodes de brassage du sous-continent indien, ici au Bengale, notamment le déclenchement synchrone de l'amylolyse-fermentation. Ce document historique cherche à en élucider les mécanismes, à une époque ou la science occidentale commence à élucider les réactions enzymatiques.
    42. Roy Mira 1997, Fermentation technology, InHistory of Technology of India, New Delhi: The Indian National Science Academy, pp. 437-447.
    43. Sharma H. K., Tripathi B. M., Pelto P. J. 2010, The Evolution of Alcohol Use in India". AIDS Behavior 14, 8-17.
    44. Un survol historique intéressant.
    45. Stern Theodore 1957,Resin-Glazed Pottery in the Chin Hills, Burma, American Anthropologist 59(4), 711:712.
    46. Une note de 1954 sur la fabrication des jarres à bière et à eau dans le village de Lente (Ouest-Birmanie).
    47. Strabon, Geographie, Livre XV. Chap. 1 § 35-36 (Pataliputra), § 53-56 (boissons et nourriture des Indiens).
    48. Thanissaro Bhikkhu, The Patimokkha Training Rules Translated and Explained.
    49. Wasson R. Gordon 1968, Soma : Divine mushroom of immortality.
    50. Wasson R. Gordon 1971, The Soma of the Rig Veda: What Was It? Journal of the American Oriental Society, Vol. 91, No. 2, 169-187.
    51. Rahurkar V. G. 1974, The Use and Control of Liquor in Ancient India. Vishveshvaranand Indological Journal 12 1-2, 286-300.

     

      

    Ladakh, Tibet, Népal, Bouthan, Sikkim.

     

    1. Ardussi J. A. 1977, Brewing and Drinking the Beer of Enlightenment in Tibetan Buddhism: the Doha Tradition in Tibet, Journal of the American Oriental Society 97(2), 115:124.
    2. Les yogins du tantrisme tibétain ont composé des chansons qui assimilent l'amrita (boisson de l'illumination) et le chang (bière traditionnelle "profane"). Cette pratique religieuse est inspirée du doha d'origine indienne.
    3. Bon-drong-pa 1993. The Dispute Between Tea and Chang. Trans. by A. Fedotov and Acharya Sangya T. Naga. Library of Tibetan Works and Archives, Dharamsala.
    4. Brauen M. 1980, Feste in Ladakh (Graz, Akademische Druck-u. Verlaganstalt).
    5. Dollfus Pascale 1985, Les fastes de la modestie : Chang, la bière d'alliance, L'Univers du vivant 5, 73-79.
    6. Procédés de brassage de la bière d'orge au Ladakh, avec identification des termes techniques. Deux méthodes différentes, concurrentes ou conjointes dans la pratique, sont utilisées pour brasser le chang : le maltage (glum=malt) et le ferment amylolytique (phabs). L'auteure décrit ensuite les évènements sociaux pour lesquels le chang joue un rôle important : calendrier agricole, mariage, fêtes villageoises, hospitalité envers les voyageurs ou hôtes de marque, négociations entre familles, etc. (réed. dans Cahiers de Sociologie Economique et Culturelle, Ethnopsychologie 12 (1989), 81:89).
    7. Dollfus Pascale 1991, Peintures tibétaines de la vie de Mi-la-ras-pa, Arts asiatiques 46, 50:71.
    8. Dollfus Pascale 1999, Phu mkhar rdzong, un lieu de pèlerinage au Ladakh, Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient 86, 33:64.
    9. Dollfus Pascale 2003, The Seven Rongtsan Brothers in Ladakh, Étudesmongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines [En ligne], 376-406. 
    10. Jest Corneille 1975. Dolpo. Communautés de langue tibétaine du Népal. CNRS, Paris.
    11. C. Jest fut un ethnologue pionnier dans l'étude des Dolpo, montagnards vivant à la frontière entre Népal et Tibet. Ces descriptions du cycle agricole, des préparations alimentaires et du brassage de la bière d'orge sont précises et précieuses.
    12. Kunwor R. R. 1984, Nepalese society: Liquor and culture, Ancient Nepal (J. Dept Archaeology) 81, 1:31.
    13. Macdonald A. W. 1967, Matériaux pour l'Etude de la Littérature Populaire Tibétaine vol. I, Presses Universitaires de France, Paris.
    14. Traduction des "vingt-cinq contes du vetala" dont les premières versions remontent au 12ème siècle.
    15. Mangeot Catherine 1996, L'orge au Ladakh, transformation et traitement culinaire. In Cuisines, Reflets des Sociétés, Marie Claire Bataille-Benguigui & Françoise Cousin, 127:144.
    16. Bière-chang d'orge. Détails sur la préparation du ferment amylolytique (phaps). Voir Pascale Dolfus 1975.
    17. March Kathryn S. 1987, Hospitality, Women, and the Efficacity of Beer, Food and Foodways 1, 351:387.
    18. La bière d'orge brassée par les femmes assure et renforce les liens sociaux chez les Tamang et les Sherpa du Népal. En appendice, la transcription d'un long "Chant du Ferment à Bière" chanté par un shyeponpo (un barde) en septembre 1976.
    19. Metz John 1989, A Framework for Classifying Production Types of Nepal, Human Ecology 17(2), 147:176.
    20. La diversité des cultures céréalières et légumineuses selon les contraintes géogaphiques : orge, blé, millet, éleusine, riz, maïs, haricots. Toutes servent ou ont servi dans le passé du Népal à faire de la bière.
    21. Miller Robert and Beatrice 1956, On Two Bhutanese New Year's Celebrations, American Anthropologist 58(1), 179:183.
    22. Obadia Lionel 204, « No King, No drink, Power to the People », Socio-anthropologie 15 [En ligne]
    23. En 1996, le mouvement maoïste restaure au Népal les bières traditionnelles et lutte contre les alcools distillés.
    24. Ortner Sherry B. 1973,Sherpa Purity, American Anthropologist 75(1), 49:63.
    25. Sagant Philippe 1973, Les travaux et les jours dans un village du Népal oriental, Objets et Mondes 13(4), 247:272.
    26. Sprigg R. K. 1983,Hooker's Expenses in Sikkim: An Early Lepcha Text, Bulletin of the School of Oriental and African Studies 46(2), 305:325.
    27. Le botaniste Joseph Hooker explore le Sikkim en 1847-1851. Ceci est le journal de ses dépenses de voyage. De la bière-murwa pour lui et son guide Lepcha à toutes les étapes et bue en chemin.
    28. Steinmann Brigitte 1987, La cérémonie funéraire chez les Tamang de l'Est, Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient 76, 217:280.
    29. Les Tamang sont un groupe ethnique vivant actuellement à l'Est du Népal.
    30. Tamang Jyoti Prakash, Thapa S., Tamang N., Rai B. 1996, Indigeneous Fermented foods beverages of Darjeeling Hills and Sikkim: process and product characterization, Journal of Hill Research 9(2), 401:411.
    31. Tamang Jyoti Prakash 2003, Indigeneous Fermented foods of the Himalayas: Microbiology and Food Safety. In The First International Symposium and Workshop on “Insight into the World of Indigenous Fermented Foods for Technology Development and Food Safety” held in Department of Microbiology, Faculty of Science, Kasetsart University, Bangkok, August 2003, I-13.
    32. Les ethnies d'Inde, du Népal, du Bhoutan et du Tibet brassent une grande variété de bières à base de millet, de riz et de maïs. Chaque fois, des moisissures, levures et bactéries lactiques concourent à la saccharification et aux fermentations alcoolique et lactique.
    33. Toffin Gérard 1977, Pyangon, une communauté néwar de la vallée de Kathmandou; la vie matérielle, Cahier Népalais.
    34. Toffin Gérard 1978, L'Organisation sociale et religieuse d'une communauté newar (Népal), L'Homme 18(1-2), 109:134.
    35. Toffin Gérard 1981, L'Organisation sociale des Pahari (ou Pahi), population du Centre Népal, L'Homme 21(2), 39:68.
    36. Toffin Gérard 1987, La fabrication de la bière chez deux ethnies tibéto-birmanes du Népal : les Tamang et les Néwar. In De la voûte céleste au terroir, du jardin au foyer, B. Koechlin, F. Sigaut, J. Thomas, G. Toffin (eds), 455:468.
    37. Inventaire des nombreuses sortes de bières, des procédés techniques et précieuses notations de certaines proportions d'ingrédients.
    38. Voyages dans les Marches Tibétaines 1989, Catalogue d'exposition du Musée de l'Homme (P. Dolfus, C. Jemmet), Paris.
    39. Photos de vases et pots à bière des collections du Musée. Mission Guibaut-Liotard 1936.
    40. Wilkes H. G. 1968, Interesting Beverages of the Eastern Himalayas, Economic Botany 22(4), 347:353.
    41. Le thé et la bière-chang des Tibétains, Lepchas, Bhoutanais et Gurkhas à la frontière entre Tibet, Sikkim et Bouthan.