• Histoire Générale

    world history

    La christianisation des peuples buveurs de bière en Europe.

     

    La conversion des peuples d'Europe du Nord s'achève au 11ème siècle. Après l'Irlande (St Patrick 385-461), les Iles britanniques (roi Edwin de Northumbrie converti en 625), le Danemark (roi Harald converti en 970), la Suède (dynastie du Götaland) clôt vers 1060 la liste des nouveaux états chrétiens.

    A partir du 12ème siècle, le saint empire romain germanique regroupe des peuples et entités politiques disparates mais tous réputés chrétiens. Souvent introduite par la conversion des familles dirigeantes qui trouvent leur pouvoir politique légitimé par Rome, la christianisation reste superficielle parmi le peuple. Pour des siècles encore, la bière restera aux yeux des doctrinaires chrétiens la boisson des peuples prompts à retrouver leurs habitudes païennes.

    Quoique la viticulture se propage en Europe septentrionale, promue par les marchands et les monastères dans la nécessité rituelle de se procurer du vin de messe, la bière, le cidre et l'hydromel restent les boissons fermentées adaptées au climat et inscrites dans les us et coutumes, y compris parmi le clergé et les laïcs qui travaillent pour son entretien matériel.

    German ale-wife brought to hell by a devil, middle-age sculpture

     

     

     

    Tavernière allemande emportée par un diable en enfer. Sculpture médiévale.
    D'après Theodore Grässe 1872, Bier Studien, Dresden, p. 147.

     

     

    En Europe septentrionale et centrale, les traditions brassicoles ne seront jamais interrompues. La brasserie reste une activité économique importante, tant pour les villes franches, les comptoirs marchands que les finances des royaumes. Au 13ème siècle, le roi Wenceslas II doit convaincre le pape de révoquer un ordre de Rome bannissant le brassage de la bière en Bohême.

    La Ligue Hanséatique (12ème au 17ème siècle) est fondée dans un monde où colonisation et évangélisation vont de pair. Elle est liée à la politique des Chevaliers Teutoniques et au prosélytisme catholique servant de façade aux pouvoirs de l'époque. Le commerce de la bière y prend une place importante [1].

     

     >

     


    [1] Christine von Blanckenburg 2001, Die Hanse und ihr Bier. Brauwesen und Bierhandel im hansischen Verkehrsgebeit.