• Histoire Générale

    world history

    Crète et Grèce mycénienne (2200-1500 av. n. ère).

      

    Sur les rives de la Méditerranée, Grecs et Latins sont réputés avoir maintenu la bière dans un statut d'infériorité par rapport au vin. Mais avant l'âge classique de ces deux cultures, il en allait autrement.

    Vers 900-800 av. n. ère, Levant, Grèce et une part de l'Anatolie sont des îlots de viniculture dans un monde dédié à la bière. Avant cette date, les peuples orientaux et grecs consomment la bière. 

    La présence de bière ressort des analyses biomoléculaires de résidus retrouvés au fond de poteries minoennes et mycéniennes [1].

    Zone de Texte: Figure 6 : Coupes coniques avec traces de bière - Chania Zone de Texte: Figure 8 : Pot de cuisson avec traces de bière - Apodolou Crète

     

     

    Sont détectés le vin, la bière et l'hydromel, souvent mélangés dans les mêmes récipients.

     

    En Crète, on boit de la bière d'orge à Myrtos vers 2200, à Apodoulou vers 1700 et à Chania vers 1500.

     Zone de Texte: Figure 7 : Pithos avec traces de bière et vin - Myrthos Crète

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zone de Texte: Figure 9 : Rhyton de Midea avec trace de bière

     

     

     

    Sur le continent, deux sites grecs d'époque mycénienne, Thèbes et Midea, ont livré les preuves d'un usage de la bière parmi les populations grecques entre 1600 et 1000 av. n. ère.

     

    Le rhyton de Midea et ses traces de bière d'orge et de vin méritent un commentaire. Le rhyton est invariablement associé à l'usage du vin par les hellénistes, réflexe désormais discutable.

     

     

     

    Crétois et Grecs buvaient de la bière, du moins une boisson fermentée mixte à base de grains, de fruits et de miel, avant qu'Homère ne chante au 8ème siècle.

     

     

     >

     


    [1] Tzedakis Yannis, Martlew Holley 1999, Minoans and Mycenaeans flavours of their time, Athens. Greek Ministry of Culture. National Archaeological Museum.