• Histoire Générale

    world history

    Jiahu en Chine, province du Henan (vers 6600 av. n. ère).

     

    Poteries de Jiahu (-7000 à -6200)

      

    La Chine ancienne apporte le plus ancien témoignage. Il provient des fouilles du village néolithique de Jiahu dans la province du Henan. Les archéologues ont isolé trois périodes d'occupation du site : 7000–6600,  puis 6600–6200 et enfin 6200–5500 av. n. ère.

     

       

    Poteries de Jiahu (-7000 à -6200)

     

    L'analyse biochimique des résidus de 16 tessons a révélé en 2003 la présence de marqueurs de 3 boissons fermentées : à base de riz (oxalate de calcium), de miel (trace de cire) et de fruit (acide tartrique/tartrate), l'aubépine ou la cerise-cornaline [1].

     

    Ces résultats ont une grande portée pour cerner l'origine de la bière. Les analyses chimiques désignent non pas une mais 3 boissons : bière de riz, vin (aubépine / cerise) et hydromel. Les récipients analysés ont contenu des 3 boissons différentes ou on buvait à cette époque une boisson fermentée mixte.

    Jiahu fournit un répertoire d’anciennes poteries, les traces du riz domestiqué en Chine septentrionale, des pictogrammes ancêtres d'un système d'écriture, et le plus ancien instrument de musique. Le corpus des poteries analysées inclut des bassins perforés, des jarres de stockage à doubles anses et col étroit, des pots à cols longs et becs retroussés, ustensiles destinés à préparer, conserver et servir des boissons. La culture matérielle de Jiahu est développée : agriculture, mode de vie sédentaire, poterie maîtrisée, proto-urbanisme et proto-écriture, rites funéraires élaborés.

    jiahu-tombe-poterie

     

    Une culture avancée semble être la condition pour que des boissons fermentées soient produites et consommées. A Jiahu, ces boissons sont mixtes : les matières premières combinent l’amidon (millet, riz), les jus sucrés (fruits, baies) et le miel. La bière ne semble pas s’être détachée comme boisson fermentée spécifique, c’est-à-dire exclusivement préparée à base de grains ou d’autres sources amylacées. Il faut, pour y parvenir, une évolution culturelle et technique supplémentaire qui donnera aux céréales un rôle économique prépondérant.

     

     

    Tombe de Jiahu avec 2 pots à bière près de la tête (-7000 à -6200).

     

     

     

     >

     


    [1] McGovern P., Zhang J. & al. 2004, Fermented beverages of pre- and proto-historic China, PNAS 101 n° 51, www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.0407921102