• Histoire Générale

    world history

    La brasserie industrielle au 20ème siècle.

      

    Au 20ème siècle, les profondes transformations de la brasserie annoncées et partiellement réalisées au siècle précédent s'accomplissent presque totalement en Europe occidentale et aux Etats-Unis :

     

    •  Disparition du brassage domestique, avec passage par des succédanés
    •  Disparition rapide du brasseur-tavernier et du fermier-brasseur
    •  Concentration capitalistique de l'industrie de la malterie-brasserie
    •  Diminution drastique du nombre de brasseries dans chaque pays
    •  Poids économique croissant de la distribution : stocker, transporter vendre au loin
    •  Fiscalisation complète de toutes les activités liées aux boissons fermentées
    •  Promulgation de législations nationales réductrices
    •  Définitions étroites et fiscales de la bière
    •  Extinction des spécialités locales et régionales devenues "hors-la-loi"
    •  Standardisation et classification des bières réglementées
    •  Contrôle sanitaire de la bière sans défaut
    •  La bière est une boisson disponible toute l'année et de qualité identique
    •  La bière devient objet de publicité commerciale. Son image se stéréotype.

       

    Ce tableau doit être nuancé. Les pays d'Europe orientale ne suivent pas des évolutions identiques. En Russie par exemple, le brassage domestique du kvas coexiste avec le secteur industriel. Dans certains pays, les procédés industriels s'emparent des spécialités brassicoles traditionnelles sans les transformer en profondeur.

     A la fin du 19ème siècle, l'industrie de la bière modifie complètement sa stratégie dans les empires coloniaux. Au lieu d'exporter, à grands frais et grands risques des cargaisons de bière, la technologie permet de construire des brasseries sur place. C'est le début d'un vaste mouvement de production de bières à la façon européenne (orge, malt, houblon, etc.), mais estampillées comme des "bières nationales", étiquetées avec des marques commerciales, et vendues localement. Ces bières "nationales" africaines, indiennes ou asiatiques rentrent en concurrence avec les bières traditionnelles. La publicité qui les accompagnent reprend les arguments rôdés en Europe : seule la bière industrielle est saine, agréable et moderne.

     

     >