• Histoire Générale

    world history

    Institutions productrices de bière dans l’Ancien Empire.

    minimap-egypte.original.png

     

     

     

    Schématiquement, trois institutions s’organisent pour produire, distribuer et consommer de la bière : les domaines et ateliers royaux, les temples et le(s) palais du pharaon [1].

    1. Les domaines royaux. Pharaon, roi-dieu incarné, est propriétaire de la terre, de tout ce qu’elle porte et produit : personnel, bâtiments, outils, récoltes, troupeaux, carrières, etc. Les domaines sont gérés directement par l’administration royale – les « châteaux » (hout) ou les villes (niout), soient attribués à des fonctionnaires comme rétributions des charges au service de l'État.
    2. Les temples et les fondations funéraires royales héritent de domaines agricoles pour entretenir son clergé, son personnel, perpétuer les rites, prier les dieux et protéger pharaon.
    3. La cour du pharaon et son entourage consomme beaucoup de bière.

     

    Ces trois institutions possèdent leurs propres règles de fonctionnement. La brasserie joue chaque fois un rôle social particulier et utilise des techniques appropriées. Les domaines agricoles et artisanaux du roi emploient un personnel très nombreux. Le fonctionnement est simple : travail contre entretien matériel. Chaque ouvrier agricole ou artisan échange son travail  contre du pain, de la bière, un vêtement et quelques denrées. Les temples sont organisés par le régime des offrandes (pain, bière, fruits, viandes, …) dues à chaque dieu, jour après jour. La brasserie doit produire des bières à la fois pures, de qualité spéciale et constante. Enfin, la cour boit des quantités importantes de bière. Il semble que prévalent dans ce contexte privilégié à la fois l'ivresse et les brassins spéciaux (bières parfumées, fortes, mélangées, etc.).

     

     ^                                   >

     


    [1] Helck Wolfgang 1971, Das Bier im Alten Ägypten. Berlin.