Les 3 brasseries de l’abbaye St Gall et la bière à l’époque carolingienne.

 

Etude de 152 pages sur les bières carolingiennes, les ingrédients de brassage, l'évolution de la brasserie entre 750 et 1200  et le rôle des moines .

Elle examine à la lumière des documents de cette époque les idées préconçues qui circulent sur les bières au temps de Charlemagne. 

  • Les abbayes font-elles renaître la brasserie au début du moyen-âge en améliorant les techniques de brassage ? Ou en autorisant la bière à devenir la boisson ordinaire des nonnes et des moines ?
  • Les moines brassent-ils eux-mêmes ? Ou bien leurs nombreux serviteurs font-ils le travail au sein des abbayes et sur leurs vastes domaines agricoles ?
  • Quelles techniques sont employées ? Maltage, grains crus, houblonnage, gruit et herbes aromatiques, etc.
  • Quels volumes de bière brasse-t-on chaque année dans les abbayes ?
  • La bière est-elle cette boisson aigre et mal fermentée que décrivent les historiens modernes ?
  • Pourquoi l'époque carolingienne marque-t-elle un tournant dans l'histoire de la brasserie d'Europe occidentale ?

 

Ch. BERGER, Les 3 brasseries de l'abbaye St Gall et la bière à l'époque carolingienne - 2021.pdf

 

Résumé :

Le plan programmatique de l’abbaye de St Gall conçu en 820 est un point de départ pour étudier le rôle de la brasserie dans l’économie carolingienne. La bière est bue par les laïcs et le clergé. Moines et moniales sont officiellement autorisés à boire de la bière depuis le synode d’Aix la chapelle de 816, et à faire brasser de la bière dans l’enceinte des abbayes. C’est pourquoi le plan de St Gall prévoit une brasserie pour la bière des moines, une pour celle des hôtes de marque, une enfin pour la « petite bière » des nombreux serviteurs de l’abbaye, des pauvres, des pèlerins et des malades.

Polyptyques, chartres et cartulaires complètent ce plan en offrant des données chiffrées touchant le brassage de la bière, la gestion des nombreux ingrédients de la brasserie examinés dans le détail, l’économie des abbayes. Ces documents permettent de comprendre l’organisation générale de la brasserie à l’échelle de plusieurs domaines agricoles, voire d’une région entière comme le bassin de la Meuse. Ils permettent également d’esquisser l’évolution du statut social des meuniers, des malteurs, des brasseurs, de leurs métiers et de leurs techniques. Initiés sous les Carolingiens, de profonds changements sociaux économiques conduisent vers le 12ème au relatif affranchissement des métiers de la brasserie qui migrent du milieu rural vers les villes marchandes.

Tout ce dossier baigne dans l’atmosphère d’une Europe occidentale en plein essor économique et politique. Ce contexte stimule la brasserie. Nous serons amenés à questionner les rôles respectifs des laïcs et des moines dans ce renouveau de la brasserie européenne. Quel fut le rôle des abbayes ? Les moines ont-ils été de véritables innovateurs dans ce domaine technique ?

Sous les Carolingiens, une abbaye n’est pas seulement le refuge de ceux et celles qui prient. Les abbayes accueillent aussi les puissants de ce monde. Les équiper d’hôtellerie avec cuisine, brasserie, boulangerie, cellier, étable, écurie relève d’un plan politique. Dotées d’avantages matériels considérables, elles sont des pôles socio-économiques et des centres de pouvoir politique du monde carolingien. Plus que les palais, les abbayes assurent le maillage territorial et la surveillance politique du vaste empire carolingien.

 

---

Galerie de 18 images originales illustrant l'étude de la brasserie carolingienne. Libres de droits sauf "Jorg artisan maître brasseur" (©hausbuecher.nuernberg.de/75-Amb-2-317-20-v/data) et "Flasque en érable de Trossingen" (©Archäologisches Landesmuseum Baden-Württemberg).

Plan de l'abbaye de St Gall dessiné vers 820
Plan programme de l'abbaye de St Gall (Suisse) dessiné vers 820 par l'abbé Heito. Trois brasseries sont prévues : pour les moines, pour les invités, pour les pauvres et les pélerins.
Organisation économique de la brasserie carolingienne entre plusieurs domaines laïcs ou abbatiaux vers 800 - 1100.
Organisation économique de la brasserie carolingienne entre plusieurs domaines laïcs ou abbatiaux vers 800 - 1100. Les ingrédients pour brasser la bière convergent aux portes des abbayes.
Organisation économique de la brasserie médiévale entre plusieurs domaines laïcs ou abbatiaux entre 1100 et 1300.
Organisation économique de la brasserie médiévale entre plusieurs domaines laïcs ou abbatiaux vers 1100 - 1300. Emergence des villes marchandes et commerce de la bière.
St Gall, plan occupation technique des surfaces
Plan de St Gall. Occupation des surfaces dédiées à la préparation de la bière et des aliments pour toutes les personnes travailant, résidant ou invités entre les murs de l'abbaye.
St Gall, organisation des 3 brasseries au sein de l'abbaye
Plan de St Gall. Organisation des 3 brasseries au sein de l'abbaye. Flux des ingrédients pour brasser la bière, les 3 ateliers de brassage, la fermentation dans le cellier et le service des 3 sortes de bière.
St Gall, les bâtiments annexes de la brasserie
St Gall, les bâtiments annexes de la brasserie. Atelier de brasser la bière des moines, une  malterie, un moulin, des mortiers, un cellier, une tonnellerie, etc.
St Gall, la brasserie-boulangerie pour les moines, plan détaillé
St Gall, la brasserie-boulangerie pour les moines, plan détaillé. Dispositif pour brasser les grains, refroidir et décanter le moût.
St Gall. Reconstitution de la brasserie des moines d'après Horn 1979
St Gall. Reconstitution de la brasserie des moines d'après Horn 1979.
St Gall, le cellier des moines pour la bière et le vin
St Gall, le cellier des moines pour la fermentation et la garde de la bière et du vin. Grands et petits tonneaux avec calcul de leur capacité.
St Gall, la gestion et la rotation des boissons fermentées dans les tonneaux du cellier
St Gall, la gestion et la rotation des boissons fermentées dans les tonneaux du cellier. Calculs basés sur la contenance des tonneaux.
St Gall, la brasserie-boulangerie pour l'hôtellerie des invités de marque
St Gall, la brasserie-boulangerie pour l'hôtellerie des invités de marque. Sur un modèle très proche de celle réservée aux moines.
St Gall, la brasserie-boulangerie pour les pauvres et les pèlerins
St Gall, la brasserie-boulangerie pour les pauvres et les pèlerins. Plus petit modèle pas aussi bien fourni.
Domaines de l'abbaye de St Denis en 832. Redevances de seigle, malt et houblon.
Domaines de l'abbaye de St Denis en 832. Redevances de seigle, malt et houblon à plus de 90km de l'abbaye.
Abbaye de St Bertin. Ses domaines redevables du malt entre 844 et 859
Abbaye de St Bertin. Ses domaines redevables du malt entre 844 et 859, certains proches de l'abbaye, d'autres très éloignés.
Deckers. Carte des brasseries du bassin moyen de la Meuse enre 800 et 1350
Deckers. Carte des brasseries du bassin moyen de la Meuse enre 800 et 1350.
Croquis d'une brasserie médiévale rurale
Croquis d'une brasserie rurale carolingienne. Brassage de la bière au rez-de-chaussée avec des auges, des baquets et un foyer. Maltage des grains sur le plancher surélevé. Inspiré du plan d'une brasserie domestique découverte à Zutphen.
Jorg, artisan maître-brasseur mort en 1437 à Nuremberg, un brasseur laïc, pas un moine !
Jorg, maître-brasseur mort en 1437 à Nuremberg, un artisan brasseur laïc, pas un moine !
Trossingen, année 580. Une flasque en bois d'érable contenant des traces de bière miellée avec du houblon dans la tombe 58. (©Archäologisches Landesmuseum Baden-Württemberg)
Trossingen, année 580. Une flasque en bois d'érable contenant des traces de bière miellée avec du houblon dans la tombe 58. Pays des Alamans, peuple qui résista longtemps à la politique de christianisation.

FIN Galerie images